Emma Bernard Coaching
Blog

1/5 – SAUL OU LE MUSICIEN PRECOCE QUI NE SUPPORTAIT PLUS LE SON…

Je vais vous raconter l’histoire de Saul, 38 ans, que je coach depuis plus d’un an, à raison d’un rendez-vous d’une heure par semaine.  En voici la première partie. 

L’arbre qui cachait la forêt…

Saul a 37 ans, n’a pas d’activité professionnelle, vit très reclus et est sujet à de très vives angoisses intérieures : hyperacousique depuis de longues années (Saul ne supporte que très difficilement les sons à cause de surexpositions répétées aux sons extrêmes), il vit cloitré dans son petit appartement car sortir l’expose immanquablement à des douleurs auditives insupportables et durables (bars, trajets en voiture, bruits urbains lui sont quasi impossibles). Car Saul est avant tout un musicien précoce, qui joue de plusieurs instruments, et particulièrement de la guitare à haut niveau, chante et compose… mais avoue avoir très peu révélé ses talents, ni joué en public. Depuis l’apparition de son hyperacousie, son constat est douloureux : la musique lui est interdite… De plus, Saul endure de lourdes douleurs mentales et psychologiques, se sentant « attaqué » par d’incessantes pensées négatives qui nuisent à son sommeil et empêchent toute activité sociale ou professionnelle. Bref, Saul a mal et va mal. Mais c’est un homme courageux qui ne recule jamais devant l’effort et s’évertue quotidiennement à s’enrichir par la lecture et des formations à distance. Ainsi il parle volontiers de ses connaissances très pointues en astrologie, de son désir de retourner à la Fac pour finir son Master en Psychologie, de toutes ses lectures religieuses, psychanalytiques ou littéraires, de son désir de devenir coach de Vie et de sa formation récente en musique de films qu’il a suivie à distance dans une bonne école américaine (Berklee). Bref Saul « nage » dans plein d’univers… mais cherche le sien, propre. Sa voie (voix), sa place dans la société, ce pour quoi il est fait, ce qui va lui permettre de vivre et de s’intégrer.  

Sa première demande va être simple, instinctive : je veux retrouver un réseau d’amis car je ne supporte plus la solitude. J’ai besoin de contact, de joie collective et… d’amour. En tant que coach, je vais biensûr dans un premier temps répondre à cette demande avec bienveillance et sollicitude…

Partie 2 : « Un accouchement dans la douleur et le temps »

Related posts

5/6 – Récit d’auto-coaching : « Apprendre à poser mes limites afin de puiser dans mes Valeurs pour nourrir mes Besoins »

Emma Bernard

1/6 – Récit d’auto-coaching : Apprendre à poser mes Limites afin de puiser sans limite dans mes Valeurs … pour nourrir mes Besoins inassouvis …

Emma Bernard

2/5 – SAUL OU LE MUSICIEN PRÉCOCE QUI NE SUPPORTAIT PLUS LE SON…

Emma Bernard

Laissez un commentaire