Emma Bernard Coaching
Blog

3/5 – SAUL OU LE MUSICIEN PRÉCOCE QUI NE SUPPORTAIT PLUS LE SON…

Troisième partie : 

 Les points de passage obligés pour enclencher le véritable coaching, les outils utilisés pour le grand Objectif et le problème majeur rencontré

Afin de recréer un réseau de relations (suivant sa demande initiale), je lui conseille de reconnecter avec ses anciens amis, musiciens en particulier, car je sens (déjà) qu’il faut le ramener progressivement vers sa grande passion, la musique et sa capacité à la repratiquer. Ce qu’il fait en m’écoutant et avec plaisir. Saul, de son côté, multiplie les rencontres sur Internet, dans une de quête de légèreté et de reconnexion avec la gente féminine… je me contente de l’écouter patiemment et de le conseiller en cas de demande. Nos discussions sont légères puis deviennent au fil du temps plus confiantes et sincères… 

Par souci de sa santé et à l’écoute de ses problèmes de sommeil et de douleurs crâniennes de plus en plus lourds, nous nous dirigeons rapidement sur le terrain du mieux-être physique (sommeil, alimentation, gestion de la douleur, sport…) et spirituel (méditation, tai-shi, bouddhisme). En établissant des sous-objectifs et plans d’action intermédiaires, je le sens commencer à mieux cadrer ses actions quotidiennes et à prendre enfin soin de lui de manière bienveillante et plus optimiste. Il faut souligner que nous n’avons jamais vraiment cessé de travailler à ce sous-objectif, parallèlement au travail majeur sur l’Objectif principal : car c’est aussi dans ce cadre que le changement de paradigme s’est progressivement développé, sorte de lent accouchement de mieux-être et d’optimisme (auto bienveillance). 

Avec mes encouragements, Saul va s’imposer des limites physiques, par respect de ses douleurs et de son corps. Moins dilapider son énergie, ne plus se forcer à « donner le change » quand il souffre ou se fatigue et travailler plus profondément à sa « Pleine Présence ». Ainsi il en vient à ce qui me paraît essentiel, il va chercher à donner plus d’Authenticité à ses rapports aux autres et donc à se regarder lui-même avec plus d’Authenticité. Et basculer ainsi de sa vision « mentale » et pessimiste (« Je suis hyperacousique, c’est sans espoir ») vers une acceptation plus bienveillante et optimiste de ce qu’il est vraiment. Un musicien doué et bosseur. Qui s’est auto-muselé. Saul prend conscience de l’auto-sabotage qu’il a vécu et reprend peu à peu en main son grand potentiel et sa capacité à l’exploiter. Pour en vivre.

Plus techniquement, voici les outils que j’ai décidé d’utiliser pour porter Saul vers son grand Objectif :

  1. Le travail sur les Valeurs et le Cycle du Renouveau (Hudson) : vers un changement de paradigme profond
  2. Le travail sur les Limites : pour un regard plus authentique sur lui-même, sur ses besoins et ses désirs véritables
  3. Le travail des 6 questions identiques d’Alain Cayrol : pour mieux faire « descendre » mon client dans « l’iceberg » de sa réflexion émotionnelle sur un point problématique précis, en intervenant au minimum, juste au cadrage. Afin de mieux l’isoler en lui-même.
  4. Le travail précis de Feedback : lorsque j’ai senti que Saul tenait son Objectif Principal, j’ai sauté sur l’occasion pour proposer un récapitulatif écrit de nos dernières séances avec un feedback (reformulation) très précis et cela sur une très courte période. Je connais l’oiseau et sais que la redite et le « blabla » ne sont pas son truc ! Je lui ai également demandé de me répondre pointilleusement en utilisant ses mots et en validant (ou en commentant) mes reformulations. Je crois que c’est alors que Saul a formulé le plus clairement son désir profond, ses raisons intimes et sa motivation totale à atteindre l’Objectif qu’il s’est lui-même fixé : trouver du travail, même gracieux, dans la musique pour l’image pour Septembre 2018.

Chez Saul, le problème majeur rencontré est sa résistance au changement, sa « peur » de réussir et son système de fonctionnement interne difficile à dénouer puis à remplacer. Pour moi, la force de la conscientisation émotionnelle du réel désir de changement est incontournable à la réussite concrète et complète de mon client. Car Saul ne pourra agir pour lui-même que lorsqu’il pilotera avec sincérité et autonomie les actes concrets de son changement.

Partie 4 : La ressource majeure enfouie, non assumée et surtout inexploitée : le talent créatif, la Musique

Related posts

1/5 – SAUL OU LE MUSICIEN PRECOCE QUI NE SUPPORTAIT PLUS LE SON…

Emma Bernard

4/5 – SAUL OU LE MUSICIEN PRÉCOCE QUI NE SUPPORTAIT PLUS LE SON…

Emma Bernard

5/5 – SAUL OU LE MUSICIEN PRÉCOCE QUI NE SUPPORTAIT PLUS LE SON…

Emma Bernard

1 commentaire

Récit de coaching - Saul le musicien qui ne supprotait plus le son 2 14 mai 2019 at 20 h 23 min

[…] Partie 3 : Les points de passage obligés pour enclencher le véritable coaching, les outils utilisés pour le… […]

Répondre

Laissez un commentaire